Terrasses, Côte-Rôtie et Jazz à Vienne

Côte-Rôtie 2010 la cuvée du festival de jazz à vienne

Côte-Rôtie 2010 la cuvée du festival de jazz à Vienne

Un peu de contexte!

Je participe aux vendredis du vin #47 dont le sujet est les accords mets-vins ‘défiez votre chef’.  [Merci Monsieur Le Président Böttcher d'avoir proposé ce sujet!]

Mise en scène

Vienne (38) est une charmante bourgade au Sud de Lyon qui, 15 jours par an, accueille un festival de jazz absolument exceptionnel dans son théâtre antique. Le restaurant choisi est l’ éphémère ‘Les Terrasses du club’, mis en place pour la durée du festoche par Jérémy Revel, restaurateur local de l’auberge’IN et du Verre en l’air. Le vin? la cuvée du festival de jazz – bien sûr!, en Côte-Rôtie 2010.

Pourquoi?  

Mêler l’utile à l’agréable, vivre l’ambiance du jour d’ouverture du festival autour d’un bon repas et d’un bon vin et découvrir cette cuvée confidentielle et vendue très localement! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jeudi 28 juin, l’été s’installe à Vienne. Il fait chaud, un brin lourd, des bourrasques de vent viennent balayer le paysage. Des notes de musique s’échappent de temps à autre au Jardin de Cybèle. Tout le monde s’affaire, derniers instants de réglage,  l’effervescence est dans l’air… Le festival de jazz à Vienne se met en place, toute la ville est ‘sur les dents’.

Restaurant éphémère Les Terrasses du Club

Restaurant éphémère Les Terrasses du Club

Attablée tranquillement sur la terrasse devant le théâtre de Vienne sous une tonnelle au restaurant éphémère les Terrasses du club, mon déjeuner concocté tout spécialement pour l’occasion par Jérémy Revel, le chef des lieux pour un temps, va arriver.

Verres couchés pour cause de prise au vent!

Verres couchés pour cause de prise au vent!

Bruno le serveur parle fort et angoisse un peu en m’amènant LA bouteille sélectionnée pour l’occasion: "c’est l’ouverture, tout n’est pas encore bien en place". Compréhensive, je regarde les rafales de vent bousculer les verres, les serviettes en papier rouge s’envoler, même le son au loin en provenance de l’espace Jazz Mix est en train de se caler… Et c’est alors un beau POP sonore d’ouverture de bouteille qui inaugure le lancement de mon repas! C’est parti!

Alors, il est comment ce vin?!!! Sans plus attendre, je prends mon verre en main.

Une jolie couleur rouge-violette bien tendre. Un nez tout en fruits, en épices douces, notamment la vanille et le côté grillé du boisé… Un vin chaleureux, des beaux tanins souples, une jolie structure… Gé-nial… Je m’installe confortablement dans ma chaise… Place aux sens et à la réflexion…

[Remarque : Côte-Rotie est un vin issu de raisins produits sur des terrasses escarpées, donc ca tombe bien de pouvoir déguster ce vin sur une terrasse, dans un restaurant qui s'appelle Les terrasses du club :) ]

Jeremy Revel, chef récidiviste et notamment au restaurant éphémère Les Terrasses du Club

Jeremy Revel, chef récidiviste et notamment au restaurant éphémère Les Terrasses du Club

Alors que m’a préparé Jérémy? Tout un repas autour d’un seul et unique vin en fait, un vin spécial et rare, pour collectionneur:  La cuvée du festival de jazz à Vienne Côte Rotie 2010. Environ 600 bouteilles en sont produites par an, une moitié est à la vente dans des restaurants et cavistes locaux, l’autre moitié sert à l’organisation du Festival, et notamment à Jazz en vignes. Ce vin est un assemblage dernière minute des meilleures cuvées des vignerons suivants : Gérin, Gaillard, Villard, Gangloff, les vins de Vienne et Cuilleron. L’étiquette est tout simplement l’affiche du festival de #JazzaVienne, qui change chaque année. La cuvée existe aussi en Condrieu.

Contre-étiquette Côte-Rôtie Cuvée du Festival de Jazz à Vienne 2010

Contre-étiquette Côte-Rôtie Cuvée du Festival de Jazz à Vienne 2010

J’ai préparé une petit google map avec les lieux de vente de cette cuvée du festival Jazz à Vienne, si certains sont intéressés! cliquer -> ici.

L’entrée arrive…

Mélimélo de salade, compotée de betteraves, chutney et foie gras

Mélimélo de salade, compotée de betteraves, chutney et foie gras

Tiens! du foie gras et du vin rouge? Un bel accord en fait car les tanins de ce vin cassent le côté gras du foie gras de canard. Et les ingrédients du chutney  complimentent les arômes du vin : raisin, abricot, datte, pomme, oignon, épices orientales, caramel balsamique… et cette petite touche terreuse de la betterave!

En plat de résistance

Mélange de salade du marché, canard et écrasée de pommes de terre

Mélange de salade du marché, canard et écrasée de pommes de terre

Allez, hop hop hop, on garde le rythme. Voilà que débarque encore du canard, cuit à basse température, doucement, surement, avec du gingembre et des verts de poireaux. Sur un lit d’écrasée de pomme de terre au thym avec un filet d’huile d’olive. Quelques noisettes et amandes grillées avec de la ciboulette viennent décorer la verrine.

La structure du vin, ses tanins souples notamment et ce fruité sur la cerise et la mûre accompagne ce canard et ces petites pommes de terre fondantes. Les noisettes et amandes viennent donner la touche croustillante qui se révèle fantastique avec les arômes grillés de ce vin. Je tombe sur un gros grain de poivre… mmmh… c’est vrai que les vins de côtes-rôties ont pour base le cépage Syrah, qui présente souvent des notes légèrement poivrées qui tombent fort à propos!

J’aime bien le côté grosse verrine. Et j’ai plein de salade! [j'adore la salade] Le repas n’est pas lourd.

En dessert

Entremets fruits de la passion et mangue, fraîcheur de fraises

Entremets fruits de la passion et mangue, fraîcheur de fraises

Très frais, juste sucré comme il faut, un peu, mais pas trop. Un entremets fruits de la passion posé délicatement sur un lit de mangues en morceaux. C’est crémeux, c’est exotique, et c’est rafraîchissant !

L’accord met-vin est ici tout en fruits. Le vin éclate sur des fruits rouges et noirs. Bienvenue à la cerise, à la mûre, à la myrtille, à la framboise et à la fraise… et bien que ma bouteille se soit réchauffée avec la chaleur caniculaire en extérieur, la chaleur des 13% d’alcool de ce vin ne sent pas trop… Ca balance! Jazzy? Yeah!

En conclusion?

Je suis bluffée par la versatilité de ce vin qui s’est marrié avec tous ces plats tellement différents. C’est étonnant… Jérémy a su relever avec talents ce petit challenge amical.

Sa cuisine est complexe, pleine d’épices et de saveurs, de textures où le fondant côtoie le croquant. Les ingrédients sont frais, savoureux. Les plats sont colorés, les assiettes belles et plutôt bien remplies.

Jérémy explique que "cuisine et jazz ont des airs en commun. Ca a l’air quelquefois très compliqué, très pointu et très risqué et pourtant pas de fausse note". De l’interprétation à l’improvisation…

Et j’apprends que bien d’autres défis attendent Jérémy encore. Monter un restaurant éphémère est un vrai challenge: panne de four ce matin même, la mise en place du restaurant a pu se faire tout de même, mais c’est toujours un peu stressant. C’est énormément de travail pour très peu de temps. Un restaurant éphémère en extérieur a un succès souvent lié à la météo, tout n’est donc pas contrôlable… il concoit ce restaurant un peu comme un prototype cette année car il souhaite ouvrir un nouveau lieu de restauration en Octobre à Vienne rue du temple. Et il teste la carte!

Ah Ah! Vivement octobre, alors… et si je le défiais de nouveau?

En attendant, voici des vidéos extraits du concert d’ouverture, un peu plus tard dans la soirée… Bonne écoute!

About these ads

4 Commentaires

Classé dans Actualité, Cuisine, Lyon et ses environs, Restauration, Vin

4 réponses à “Terrasses, Côte-Rôtie et Jazz à Vienne

  1. ce sympathique article donne v
    envie d’aller vite sur les terrasses

  2. Gérard G.

    Chère Audrey….. Tu m’as "terrassé" avec ton bel article….. :-) Très original et "osé" de faire tout le menu avec un seul vin ….. ! Ca à l’air d’avoir été très bien en tous cas. Et comme j’aime le Jazz et les vins de la Vallée du Rhône….C’est à faire …. avec ou sans terrasse ! :-)

    • Bonjour Gérard, merci pour ton commentaire.
      Plutôt un moment sympa, effectivement. Il me semble que lorsque je vais au restaurant je commande souvent une bouteille qui va faire tout le repas, voire pour être plus précise, qui va faire le repas et de la personne qui m’accompagne et le mien. Dur dur alors de trouver des accords met-vin qui fonctionnent bien, surtout quand l’un est poisson et l’autre viande…
      Enfin, là , pour le coup, c’était super!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s